BD

Bande dessinées


Sourire 58 – Weber/Deville – (Anspach)

Expo 58. A l'ombre de l'Atomium, la Belgique donne rendez-vous au monde. Kathleen est fébrile, en devenant hôtesse, elle sera l'un des précieux sourires de l'Exposition Universelle... La jeune femme est loin de deviner qu'elle va se retrouver au coeur d'une affaire d'espionnage qui engage les grandes puissances en pleine guerre froide.

Châteaux Bordeaux A table! Volume 1 – Corbeyran/Espé (Glénat)

Tout le monde sait qu’un bon vin s’apprécie davantage accompagné des meilleurs mets. En tout cas, Alexandra Baudricourt l’a bien compris. C’est la raison pour laquelle elle a décidé d’ouvrir un restaurant sur l’île du domaine familial Le Chêne-Courbe. Que ce soit en cuisine ou en salle, en gérant cette nouvelle activité, elle va découvrir les différentes facettes d'un monde au moins aussi riche que celui du vin... Les auteurs de Châteaux Bordeaux plongent leurs héros dans un diptyque centré sur la gastronomie. Ils réussissent le tour de force de vulgariser par la fiction de nouveaux savoir-faire passionnants au cœur de notre patrimoine.

La bobine d’alfred – Collectif (Rue de Sèvres)

Plongez dans l'Hollywood des années 60 ! Harry Bonnet, 16 ans, fils d’un cuistot montmartrois, est fou de cinéma. Comment s’est-il retrouvé à Hollywood ? C’est simple. Il lui aura suffi d’une gifle, d’une caille rôtie et d’une assiette de pommes de terre pour traverser l’Atlantique et atterrir sur la colline mythique. L’Amérique ! Des stars à tous les coins de rue ! Une nuit, il s’introduit en catimini sur le plateau n° 17, remplace au pied levé un second rôle souffrant et… tombe nez à nez avec Alfred Hitchcock. Le metteur en scène le plus célèbre du monde commence le tournage d’une pièce de J. M. Barrie, Marie Rose. C’est un secret absolu. Le film porte un faux titre et Hitchcock lui-même a pris un nom de code. Mais pourquoi diable Harry a-t-il voulu voir les premières minutes du film fantôme ? Pourquoi a-t-il désobéi au maître du suspense ?

Trappeurs de rien 4 – Collectif (les éditions de la Gouttière)

Après avoir découvert d’autres lieux de cueillette en compagnie de leur ami le vieux fou, Croquette, Mike et Georgie rentrent chez eux. À leur arrivée au chalet, ils se rendent compte que la porte est ouverte, que la chaise de Mike a été déplacée mais surtout qu’il manque la tablette de chocolat de Georgie ! En se dirigeant vers leur lit, ils découvrent une jeune fille endormie… mais qui est-elle ? Et pourquoi a-t-elle pris ses aises dans leur chalet ?

Lili crochette et monsieur mouche 3 – Collectif (les éditions de la Gouttière)

La petite Elizabeth, fille unique du gouverneur, a un caractère bien trempé. Elle n’a pas la langue dans sa poche et a sans cesse la bougeotte ! A la moindre occasion, elle se transforme incognito en Lili Crochette. Prête pour l’aventure, elle peut compter sur l’aide de Monsieur Mouche, le plus malin des colibris. Lorsqu’elle apprend que les sirènes ont coulé son p’tit dès’ préféré, le fameux pudding anglais, son sang ne fait qu’un tour ! Elle devient Lili Crochette et part à la recherche du trésor dérobé… malgré le danger qui rôde !

La guerre de Catherine – Billet/Fauvel (Rue de Sèvres)

Récompenses : Prix Jeunesse Angoulême 2018 1941. Rachel étudie à l'internat de la maison de Sèvres, où ses parents l'ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s'intensifient, il n'y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d'avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l'envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C'est ainsi que nous découvrons le quotidien d'une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

Quatre soeurs – Ferdjoukh/Baur (Rue de Sèvres)

Malice et tendresse… La vie de cinq filles d'aujourd'hui. Enid est la plus jeune des cinq sœurs Verdelaine. Celle que personne ne croit quand elle dit avoir entendu un fantôme hurler dans le parc, celle qui aime manger du cake aux noix et dormir avec les chats Ingrid et Roberto, celle qui recherche Swift, sa chauve-souris disparue dans la tempête. Au milieu de cette fratrie, Enid sait très bien où se trouve la place la plus confortable : dedans quand il faut, dehors quand ça l’arrange !

Le journal d’aurore – Desplechin/Maupré (Rue de Sèvres)

Aurore raconte dans son journal intime tout ce qui alimente sa mauvaise humeur : ses deux soeurs hostiles, ses parents falots, le collège, etc. Mais elle se console en pensant à son amie Lola et à Marceau, le nouveau demi-frère de cette dernière.

Verte – Desplechin/Le Huche (Rue de Sèvres)

Des héroïnes irrésistibles pour des aventures hilarantes et... ensorcelantes ! À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte. Puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.