BD

Bande dessinées


Dracula – Swysen/Solé (Dupuis)

Méchamment drôle!

Arrêt de jeu – Matz/Lem (Catserman)

Un polar glaçant sur les dérives du football contemporain par le scénariste du Tueur.

Batman volume 2- Marini (Dargaud)

La suite des aventures du super-héros face aux super-vilains !

La fille de l’exposition universelle – Manini/Willem ( Grand Angle)

Une aventure tragique et comique aux multiples rebondissements!

Bonjour tristesse – Sagan/Rébéna (Rue de Sèvres)

Bonjour Tristesse, le roman iconique de Françoise Sagan devient une bande dessinée !

Calpurnia T1 – Collignon/Kelly (Rue de Sèvres)

Le magnifique dessin de Daphné Collignon révèle les enthousiasmes et les doutes de Calpurnia. À l'aube du XXeme siècle, la jeune fille affirme sa personnalité en se confrontant aux difficultés de l'adolescence . Laissez-vous gagner par son insatiable curiosité.

The End – ZEP (Rue de Sèvres)

Un thriller environnemental Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire ?

L’ombre de Louis Jouvet – Collectif (Weyrich)

Elle avait les yeux bleus tellement doux, tellement purs, qu’ils semblaient tendre en permanence vers l’azur. En 1932, quand il la voit pour la première fois dans un grand appartement parisien, Louis Jouvet, immense acteur et maître du théâtre en France, tombe sous le charme. Il trouve dans la petite Madeleine Ozeray la partenaire idéale pour camper le rôle d’Agnès dans L’École des Femmes de Molière. Leurs créations des œuvres de Jean Giraudoux sont devenues des références du théâtre en France : La Guerre de Troie n’aura pas lieu, Électre, Ondine. En 1939, juste avant la Seconde Guerre mondiale, la pièce Ondine bat les records de recettes de la star du music-hall Maurice Chevalier, qui se produit en même temps au Casino de Paris. Mais après la guerre et une déchirure violente avec son mentor et amant Jouvet, Madeleine Ozeray connaît un long déclin, jusqu’à tomber dans l’oubli. Ombre et lumière.